Terminologie Lexicologie Dont rendu en français de termes anglais issus du français   Part bilingual tenor

❝Keep Calm And Do Cultural❞   Nota bene: The degrading categorizations “profound/superficial”·“severe/adaptable” are in the first place already in the one “autist/‘autist·ic’-sub-label (sub-denotation) (sub-autists)” (an observation to the ‘anglophonic autistics’).
   Nota bene : Les catégorisations dégradantes « profond/superficiel »·« sévère/adaptable » sont en premier lieu déjà dans celle « autiste/sous-dénotation : ‘autistique’ (sous-autistes) ».
 
Article récapitulatif :       Mise au point Sur l’obscurantisme forcené arriéré dégénéré (ofad) sur l’Autisme — par l’exemple de la France, qui est en lutte contre le monde entier sur le sujet de l’autisme     Setting the record straight On the degenerate retarded obscurantism forcené (drof) on Autism – by the example of France, which is in fight against the entire world on the topic of autism  — Entirely Bilingual Article ✻ ✻  2022, Actuality  arrears build-up from 19yy onwards and below  — promptuaire : attention à l’ofad. (uqs)

Document ou publication ici du samedi 31 décembre 2022
Article revu le 23 mars 2022


  • Article en développement
    rectifications permanents
  • Forum ouvert 
  • Scire licet ‘tenor’
“mine is not Autist, he has Autist'ic disorders”
“mine is not Autist, he has Autist’ic disorders”
fr  · 2020-12-24 Fb

AUTISTE (ET ?? AUTISTIQUE AUTISTEUX AUTISTESQUE) (fr)
Autist (and ?? Autistic Autistous Autistesque) (‘Autistic Person / Personic Autist’) (en)

L’article repris ci-dessous   The article featured below :
     Autist (and ?? ⊳ Autist’ic-sub-label: sub-autists) (and ?? ⊳ Autistous ⊳ Autistesque) (‘Autistic Person’ = personity substantively princeps ⋰ ‘Personic Autist’ = identity substantively princeps) With Further Notional Treats to ‘Anglophonic Autistics’    Autiste (et ?? ⊳ sous-dénotation Autist’ique : sous-autistes) (et ?? ⊳ Autisteux ⊳ Autistesque)  — Entirely Bilingual Article   ✻✻  ❝keep calm and do cultural❞   ✻✻  Special Anglophon’ic Autist’ics

   Screenshot: Etymonline.com/word/Autism · Autistic (1968, noun) · Autist (earlier)
Autism · Autist · Autist'ic · ‘auto-' ↧
Autism · Autist · Autist’ic · ‘auto-’  ↧
Etymonline.com/word/Autism
What does IC mean?
Que signifie IQUE ?
=
Autist’ic Person “Autist Person
with ic”?
Pers. Autist’ique
« Personne Autiste
avec ique » ?

   In fact, the de­gra­ding ca­te­go­ri­za­tions “pro­found/su­per­fi­cial”·“se­ve­re/adap­tab­le” are in the first pla­ce al­rea­dy in the one “aut­ist/‘aut­ist·ic’-sub-label (sub-deno­ta­tion) (sub-aut­ists)” (an ob­ser­va­tion to the ‘angl­o­pho­nic aut­is­tics’).

❝Keep Calm And Do Cultural❞

   En fait, les ca­té­go­ri­sa­tions dé­gra­dan­tes « pro­fond/su­per­fi­ciel »·« sé­vè­re/adap­ta­ble » sont en pre­mier lieu dé­jà dans celle « aut­iste/sous-dé­no­ta­tion : ‘aut­ist­ique’ (sous-aut­istes) ».

“mine is not Autist, he has Autist'ic disorders”
“mine is not Autist, he has Autist’ic disorders”
fr  · 2020-12-24 Fb
« le mien n'est pas autiste, il a des troubles autist'iques »
« le mien n’est pas autiste, il a des troubles autist’iques »
en  · 2020-12-24 Fb
   Autist, ic, Lexicology

Etymonline.com/word/AutistIC
autistic (adj.) · 1912 (Bleuler), from autism. Noun meaning ‘person with autism’ is recorded from 1968 (earlier in this sense was autist). Related : Autistically.”

   Autiste, ique, Lexicologie

Etymonline.com/word/AutistICAutistIQUE
« autistic (adj. [anglais]) — 1912 (Bleuler), de autism [anglais]. L’emploi substantif signifiant ‹ personne en situation d’autisme › est relevé à partir de 1968 (auparavant dans ce sens était employé le terme : autist [anglais]). »

•• This current choice of terminology (‘Autistic’) follows from the position of parental denial of Autism concurrently from the 1960s onwards with the grieving ‘parental activism’ regarding their autist children as ‘defections of the notion of personhood’.The term/notion ‘Autistic’ being used from then on neither more nor less than as the …lesser evil, which ipso facto vitiates as well the term ‘Autist’ as the one… ‘Autism’, by dehumanizing connotations ; this, in the most radical way as long as the use of the term ‘Autistic’ continues.

•• Ce choix actuel de terminologie (« autistique ») est issu de la position de déni parental de l’autisme concurremment dans le contexte des années 1960 à l’“activisme parental” éploré regardant leurs enfants autistes comme des « défections de la notion de personne ».Le terme/notion « autistique » étant usité dès lors ni plus ni moins que comme le …moindre mal, ceci entachant ipso facto aussi bien le terme « autiste » que celui… « autisme », de connotations déshumanisantes ; ceci, de façon la plus radicale tant que l’usage du terme « autistique » se poursuit.

Etymonline.com/word/-IST
“word-forming element meaning ‘one who does or makes,’ also used to indicate adherence to a certain doctrine or custom, from French -iste and directly from Latin -ista (source also of Spanish, Portuguese, Italian -ista), from Greek agent-noun ending -istes, which is from -is-, ending of the stem of verbs in -izein, + agential suffix -tes.”

Etymonline.com/word/-IST-ISTE
« suffixe signifiant ‹ celui qui fait ou qui produit ›, également utilisé pour indiquer l’appartenance à une certaine doctrine ou coutume, du français -iste et directement du latin -ista (source également de l’espagnol, du portugais, de l’italien -ista), du suffixe de nom d’agent -istes en grec, issu de -is-, terminaison du radical des verbes en -izein, + suffixe agentiel -tes.

Etymonline.com/word/-IC
“Middle English -ik, -ick, word-forming element making adjectives, ‘having to do with, having the nature of, being, made of, caused by, similar to,’ from French -ique and directly from Latin -icus or from cognate Greek -ikosin the manner of ; pertaining to.’ From PIE adjective suffix *-(i)ko, which also yielded Slavic -isku, adjectival suffix indicating origin, the source of the -sky (Russian -skii) in many surnames. In chemistry, indicating a higher valence than names [than the one indicated by the terms] in -ous (first in benzoic, 1791).”

Etymonline.com/word/-IC-IQUE
« Moyen anglais -ik, -ick, suffixe formant des adjectifs, ajoutant le sens ‹ ayant un rapport avec, ayant la nature de, étant, fait de, causé par, semblable à ›, du français -ique et directement du latin -icus ou du cognat grec -ikos ‹ à la manière de ; appartenant à ›. Du suffixe adjectival PIE [*IE] *-(i)ko, qui a également donné le slave -isku, suffixe adjectival indiquant l’origine, source du -sky (russe -skii) dans de nombreux noms de famille. En chimie, indique une valence plus élevée que [celle indiquée par] les mots en -ous [français : -eux] (d’abord dans benzoïque, 1791). »

  • ‘Having to do with Autist,
  • similar to Autist,’
  • ‘in the manner of Autist.’

I.e. ‘Aut·ist-ic’: neither in the situation of Autism, nor being Autist.
The possible nuance being that of uncertainty or caution in this regard, for the purpose of expressing that.

‘Autistic’, sub-denotation of ‘Autist’:
minorative of: Autist,
and referring to Autist.

‘Autistic’, sub-denotation of ‘Autist’, distantiates from Autism.

It is thus visible that dignity is hardly possible by designating oneself as Autistic, i.e. as ‘Simili’-Autist, Sub-Autist…
Except for the case of caution, uncertainty.

The choice of the term ‘Autistic’, sub-denotation of ‘Autist’, corresponds in the first place to the position of denial of Autism concurrently from the 1960s onwards with the grieving ‘parental activism’ regarding their autist children as ‘defections of the notion of personhood’: ‘Autistic’ as “noun meaning ‘person with [in the situation of] autism’ is recorded from 1968 (earlier in this sense was autist)”. – The term/notion ‘Autistic’, sub-denotation of ‘Autist’, being used from then on neither more nor less than as the …lesser evil; this, to rule out the worst (the worst being ‘Autist’…), which ipso facto vitiates as well the term ‘Autist’ as the one… ‘Autism’, by dehumanizing connotations, in the most radical way as long as the use of the term ‘Autistic’ continues.

In fact…

In fact, the degrading categorizations “profound/superficial”·“severe/adaptable” are in the first place already in the one “autist/‘autist·ic’-sub-label (sub-denotation) (sub-autists)” (an observation to the ‘anglophonic autistics’).

Adhering to the term/notion ‘Autistic’ involves bowing to this.

Anyway:
‘Autist’ic person’: so there is some doubt then, isn’t there? In fact, actually serves to indicate that non-autist people are not persons…
Authentic Autistic: referring to those who are Autists.
⊳ Autist   ⋯ic   ⋯ous   ⋯esque  (? & …Autic …Autous …Autesque?).

  • Furthermore, to set the record straight on the basics of basic syntax:
    ‘[adjective] [noun (substantive)]’ = noun-ity substantively princeps:
    ‘Autistic Person’ = personity substantively princeps;
    ‘Personic Autist’ = identity substantively princeps.
  • ‹ Qui a quelque chose à voir avec autiste,
  • ressemblant à autiste ›,
  • ‹ à la manière d’autiste ›.

I.e. ‹ Aut·ist-ique › : n’étant pas en situation d’autisme, ni autiste.
La nuance possible étant celle d’incertitude ou de prudence à cet égard, dans le but d’exprimer cela.

« Autistique », sous-dénotation de « autiste » :
minoratif de : autiste,
et qui se réfère à autiste.

« Autistique », sous-dénotation de « autiste », distancie de l’autisme.

On voit donc que la dignité n’est gère possible en se désignant Autistique, c’est-à-dire en tant que Simili-Autiste, Sous-Autiste…
Exception faite du cas de prudence, incertitude.

Le choix du terme « autistique », sous-dénotation de « autiste », correspond d’abord à la position de déni de l’autisme concurremment dans le contexte des années 1960 à l’“activisme parental” éploré regardant leurs enfants autistes comme des « défections de la notion de personne ». — Le terme/notion « autistique » étant usité dès lors ni plus ni moins que comme le …moindre mal ; ceci, pour écarter le pire (le pire étant « autiste »…), ce qui ipso facto entache aussi bien le terme « autiste » que celui… « autisme », de connotations déshumanisantes, de façon la plus radicale tant que l’usage du terme « autistique » se poursuit.

En fait…

En fait, les catégorisations dégradantes « profond/superficiel »·« sévère/adaptable » sont en premier lieu déjà dans celle « autiste/sous-dénotation : ‘autistique’ (sous-autistes) ».

L’adhésion au terme/notion « autistique » comporte de s’incliner devant ceci.

En tout cas :
« Personne autiste » : c’est qu’il y a un doute alors, non ? En fait, sert à indiquer que les non-autistes ne sont pas des personnes…
Authentique Autistique : qui se réfère à ceux qui sont autistes.
⊳ Autist·e   ⋯ique   ⋯eux   ⋯esque  (? & …Autique …Auteux …Autesque ?).

   1968, in English language, a person in situation of Autism was an Autist · 2022, …
   1968, en langue anglaise, une personne en situation d’autisme était « an Autist » (un·e autiste) · 2022, …
  • 2022, in English language (and only in English language), Autist’ics (i.e. sub-Autists) shun the term/notion Autist:
    (2022, en langue anglaise [et seulement en langue anglaise], les ‘Autist’ics’ [c’est-à-dire les ‘sub-Autists’] fuient le terme/notion ‘Autist’.)
    • It’s about being “Autist with ic”. Ic is surely very advantageous.
      (Il s’agit d’être « ‘Autist’ avec ‘ic’ ». Ic est sûrement très avantageux.)
  • Quiz: What is the (probably shameful) basis for the composite term/notion ‘Autist with ic’?
    (Quiz : Quelle est la base [probablement honteuse] du terme/notion composite « ‘Autist’ avec ‘ic’ » ?)
    • The result revealed here: a major part of the occurrences of ‘Autist’ in Twitter are of parody persiflage contempt… (as at January 2022)
      Twitter.com/search?q=Autist&f=live

      (Le résultat révélé ici : une majeure partie des occurrences de « Autist » dans Twitter sont de parodie persiflage mépris [à janvier 2022].)
   “Mine is not Autist, he has Autist’ic disorders”
   « Le mien n’est pas autiste, il a des troubles autist’iques »
“mine is not Autist, he has Autist'ic disorders”
“mine is not Autist, he has Autist’ic disorders”
fr  · 2020-12-24 Fb
« le mien n'est pas autiste, il a des troubles autist'iques »
« le mien n’est pas autiste, il a des troubles autist’iques »
en  · 2020-12-24 Fb

“If the psys, neuro and so on would start using the right term already, it would be easier for many to understand (I can’t count the number of parents who have already told me ‘mine is not Autist, he has Autistic disorders’ and when I answer them that they are indeed Autist, no… the proof… he is not deficient arghhhhhhhhh !!!!!! And the psy confirms that some parents can’t and don’t want to hear the word Autist so they talk to them about Autistic type disorders, I don’t know if I should laugh or cry :o((”

« Si les psys, neuro et cie commençaient par utiliser le bon terme déjà, ça serait plus simple pour nombreux de comprendre (je ne compte plus le nbre de parents qui m’ont déjà dit “le mien n’est pas autiste, il a des troubles autistiques” et quand je leur réponds qu’ils sont donc bien autistes, non… la preuve… il n’est pas déficient arghhhhhhhhh !!!!!! Et la psy de me confirmer que certains parents ne peuvent et ne veulent pas entendre le mot autiste donc on leur parle de troubles de type autistique, jsais pas si je dois rire ou pleurer :o(( »

« AVEC (fr) » ou « WITH (en) »
« with » : « en situation de »
« En situation de handicap » pour rendre : « with disabilities » :
  • « With (prep.)
    http://etymonline.com/?term=with
    • Old English wið “against, opposite, from, toward, by, near,” a shortened form related to wiðer, from Proto-Germanic *withro- “against” (source also of Old Saxon withar “against,” Old Norse viðr “against, with, toward, at,” Middle Dutch, Dutch weder, Dutch weer “again,” Gothic wiþra “against, opposite”), from PIE *wi-tero-, literally “more apart,” suffixed form of root *wi- “separation” (source also of Sanskrit vi, Avestan vi- “asunder,” Sanskrit vitaram “further, farther,” Old Church Slavonic vutoru “other, second”).
    • Sense shifted in Middle English to denote association, combination, and union, partly by influence of Old Norse vidh, and also perhaps by Latin cum “with” (as in pugnare cum “fight with”). In this sense, it replaced Old English mid “with,” which survives only as a prefix (as in midwife). Original sense of “against, in opposition” is retained in compounds such as withhold, withdraw, withstand. Often treated as a conjunction by ungrammatical writers and used where and would be correct. First record of with child “pregnant” is recorded from c. 1200. With it “cool” is African-American vernacular, recorded by 1931.
    • French avec “with” was originally avoc, from Vulgar Latin *abhoc, from apud hoc, literally “with this.” »

CONDITION (fr) (en)
(servile, nobiliaire, cléricale, … autistique ⁇)
※ rendu en français de terme anglais issu du français
  • « Condition (n.) » : « Early 14c., condicioun, from Old French condicion “stipulation, state, behavior, social status” (12c., Modern French “condition”), from Latin condicionem (nominative condicio) “agreement, situation,” from condicere “to speak with, talk together,” from com- “together” (see com-) + dicere “to speak” (from PIE root *deik- “to show,” also “pronounce solemnly”). Evolution of meaning through “stipulation, condition,” to “situation, mode of being.” »
    http://EtymOnline.com/?term=condition.
  • Si dans l’expression « Autism spectrum disorder », on substitue le terme « condition » à celui « disorder », cela signifierait que l’autisme est insusceptible de présenter des « désordres » : il s’agirait alors de mysticisme. Absolument tout peut présenter des désordres, à part la perfection mystique.
  • Et si dans l’expression « Autism spectrum disorder », le terme « condition » qualifie celui « autisme », on ne dit par là strictement rien de plus que la distinction de « autisme » et de « désordre de l’autisme ».

Conclusion sur « autisme condition »

Conclusion : Il est impossible d’opposer la notion de « condition » à celle de « disorder, désordre ». Cela n’a aucun sens de les opposer : il s’agit de qualifications cumulables selon les faits. — La revendication de « l’autisme comme étant une “condition” » ne mène en rien à écarter la notion de « désordres de l’autisme » : une « condition » peut présenter des désordres. — La revendication de « l’autisme comme étant une “condition” » ne mène dès lors strictement à rien de consistant, à part évoquer un contexte féodal où figurait la « condition servile » tout comme celle… « nobiliaire », certes. Aussi celle « cléricale ». Nous aurions donc dans les termes et serions dans… « la 4e condition » : celle autistique… Un peu plus et c’est : « Le Cinquième élément ». “Toujours plus” est une posture bien connue.

DESHABILITÉ (fr) subst. fém. 
disability (en)
※ rendu en français de terme anglais issu du français
  • « disability, disabilities » (en)
    (➾ deshabilité (fr))
    • person with disabilities (en) ➾ personne en situation de deshabilité (fr) personne en situation de handicap » : dépréciatif ; « personne handicapée » : dégradant)
    • En anglais « with disabilities » est consacré dans la Convention Onu CDPH·CRPD, et d’abord dans le titre de la convention. Mais « disabilities »(qui est un mot français d’origine…) ce n’est pas « handicap » (qui est un terme… anglais d’origine, rejeté en anglais toutes les fois qu’est employé « disability »). En traduisant faussement « disabilities » par « handicap », alors que ce terme est rejeté en version originale anglaise, on s’acharne à traduire en… français un mot… français, par un mot… anglais rejeté par le locuteur… anglophone. Ce qui implique plus qu’une certaine mauvaise foi… française. La traduction officielle dégradante de « disabilities » en français, est : « handicap », mais les anglophones entendent autre chose, par : « disabilities » (« deshabilité »).
The Non-Degrading, Non-Demeaning, Semantic Tenor of the Contents of the Words – i.e., Prior to the Pleasures of Condescension
The Non-Degrading, Non-Demeaning, Semantic Tenor of the Contents of the Words – i.e., Prior to the Pleasures of Condescension
The Non-Degrading, Non-Demeaning, Semantic Tenor of the Contents of the Words [i.e., Prior to the Pleasures of Condescension]La teneur sémantique non dégradante, non avilissante, du contenu des mots [c’est-à-dire, avant les plaisirs de la condescendance]
Impairment (word from the ) refers to a problem with a structure or organ of the body. Impairement (est un mot ) désigne un problème s’agissant d’une structure ou d’un organe du corps.
Disability (word from the ) is a functional limitation with regard to a particular activity.
Activity Limitation
Deshabilité (est un mot ) est une limitation fonctionnelle en ce qui concerne une activité particulière.
« Limitation d’activité »
Handicap ( word from ‘hand in cap’) refers to an environmental factor preventing the filling of a normal life role.
Participation Restriction
Handicap (est un mot ) désigne un facteur environnemental empêchant de remplir un rôle de vie normal.
« Restriction de participation »

DÉSORDRE, TROUBLE (fr)
disorder (en)
※ rendu en français de terme anglais issu du français
Trouble ?, pour en français rendre l’anglais : Disorder  ? (« Autism spectrum disorder »)

En langue anglaise, terminologie substantielle qui est écartée par l’emploi de celle « Disorder » :

  • Est écartée par l’emploi de la terminologie substantielle « Disorder » la terminologie substantielle :
    « Trouble (n.) » : « c. 1200, “Agitation of the mind, emotional turmoil,” from Old French truble, torble “trouble, disturbance” (12c.), from trubler/torbler (see trouble (v.)). From early 15c. as “a concern, a cause for worry ;” 1590s as “something that causes trouble.” Meaning “unpleasant relations with the authorities” is from 1550s. Related : Troubles (1510s). Trouble and strife as rhyming slang for “wife” is recorded from 1908. »
    http://EtymOnline.com/?term=trouble
    Lat. turbidus.
    Voir en langue française actuelle : turbide, turbidité : http://cnrtl.fr/definition/turbide.
    La traduction de l’anglais « Disorder » par le français « Trouble » est une traduction malfaisante par médecins eugénistes-hygiénistes français actuels “façon xixe s.”, époque source de cette mentalité restée largement intacte en France en médecine.
  • Est écartée par l’emploi de la terminologie substantielle « Disorder » la terminologie substantielle :
    « Illness (n.) » : « “Disease, sickness, ailment, malady,” 1680s, from ill (adj.) + -ness. Earlier it meant “bad moral quality” (c. 1500). »
    http://EtymOnline.com/?term=illness
  • Est écartée par l’emploi de la terminologie substantielle « Disorder » la terminologie substantielle :
    « Sickness (n.) » : « Old English seocnes “sickness, disease ; a disease ;” see sick (adj.) and -ness. Formerly synonymous with illness ; in late 19c. it began to be restricted to nausea, leaving illness as “a rather more elegant and less definite term” [Century Dictionary]. »
    http://EtymOnline.com/?term=sickness
  • Est écartée par l’emploi de la terminologie substantielle « Disorder » la terminologie substantielle :
    « Ailment (n.) » : « “Sickness, disease, indisposition,” 1706, from ail + -ment. »
    http://EtymOnline.com/?term=ailment
    « Ail (n.) » : « c. 1300, From Old English eglan “to trouble, plague, afflict,” from Proto-Germanic *azljaz (source also of Old English egle “hideous, loathsome, troublesome, painful ;” Gothic agls “shameful, disgraceful,” agliþa “distress, affliction, hardship,” us-agljan “to oppress, afflict”), from PIE *agh-lo-, suffixed form of root *agh- (1) “to be depressed, be afraid.” Related : Ailed ; ailing ; ails. From late Old English also of mental states and moods.
    ‹ It is remarkable, that this word is never used but with some indefinite term, or the word no thing ; as What ails him ? … Thus we never say, a fever ails him.
    [Johnson] › »
    http://EtymOnline.com/?term=ail
  • Est écartée par l’emploi de la terminologie substantielle « Disorder » la terminologie substantielle :
    « Malady (n.) » : « Late 13c., from Old French maladie “sickness, illness, disease” (13c.), from malade “ill” (12c.), from Latin male habitus “doing poorly, feeling sick,” literally “ill-conditioned,” from male “badly” (see mal-) + habitus, past participle of habere “to have, hold” (from PIE root *ghabh- “to give or receive”). Related : Maladies. »
    http://EtymOnline.com/?term=malady
  • Est écartée par l’emploi de la terminologie substantielle « Disorder » la terminologie substantielle :
    « Disease (n.) » : « Early 14c., “discomfort, inconvenience,” from Old French desaise “lack, want ; discomfort, distress ; trouble, misfortune ; disease, sickness,” from des- “without, away” (see dis-) + aise “ease” (see ease). Sense of “sickness, illness” in English first recorded late 14c. ; the word still sometimes was used in its literal sense early 17c. »
    EtymOnline.com/word/disease
  • Est écartée par l’emploi de la terminologie substantielle « Disorder » la terminologie substantielle :
    « Morbidity (n.) » : « 1721, From morbid + -ity. »
    http://EtymOnline.com/?term=morbidity
    « Morbid (adj.) » : « 1650s, “Of the nature of a disease, indicative of a disease,” from Latin morbidus “diseased,” from morbus “sickness, disease, ailment, illness,” according to de Vaan perhaps connected to the root of mori “to die,” as “looking like death” (from PIE root *mer- “to rub away, harm,” also “to die” and forming words referring to death and to beings subject to death), or from a non-IE word. Transferred use, of mental states, is from 1777. Related : Morbidly ; morbidness. »
    http://EtymOnline.com/?term=morbid.
  • Etc.

On observe que jamais dans ces « définitions », le terme « Disorder » n’est employé pour expliciter des termes précités : il n’a jamais été un synonyme, un apparenté “conceptuel”, d’aucun de ces termes précités dans la langue. Avec le terme « Disorder », il s’agit de totalement autre chose que ce que tous ces termes précités évoquent.
 
Conclusion : Les médecins français, les francophones, les Français, qui ont traduit et qui emploient « Trouble(s) » etc., pour rendre le terme anglais « Disorder », sont des malfaisants, dans la lignée de l’eugénisme du xixe s., époque-source à ce propos.

HANDICAP · INFIRMITÉ (fr)
handicap · infirmity (en)
※ rendu en français de terme anglais issu du français
entrée révisée et augmentée 2022-03-23
« Handicap » est employé en français courant et d’abord en français « gouvernemental », de façon dégradante et avilissante comme euphémisme de la notion « infirmité ». Toutes les occurrences dans les propos courants et gouvernementaux peuvent être substituées par le terme « infirmité ». Mais voir le tableau ci-dessous.
  • Effectivement, en français courant et gouvernemental, quand on veut dire autre chose que « infirmité · personne infirme », on dit autre chose que « handicap · personne handicapée », puisqu’on dit : « situation de handicap · personne en situation de handicap » (ou, deshabilité · personne en situation de deshabilité), hormis quand il s’agit de citation littérale d’un texte normatif confusionnel d’époque incertaine se trouvant tel qu’il est par arriération conceptuelle.
  • Infirme
    • Cnrtl.fr/definition/Infirme
      « Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1539 ‹ faible, physiquement ou moralement › (Cl. Marot, Psaumes, II ds Gdf. Compl. : mon cuer jadis infirme) ; 1547 (Marguerite de Navarre, L’Adoration des troys roys, 384 ds Comédies, éd. F.E. Schneegans, p. 58 : infirmes espritz) ; 2. 1673 ‹ sujet à des infirmités diverses › (Molière, Le Malade imaginaire, I, 5, éd. R. Bray, p. 130). Réfection, d’apr. le lat. infirmus ‹ faible, physiquement ou moralement ›, de l’a. m. fr. enferm(e) ‹ malade, faible › (attesté de ca 1050, Alexis, éd. Chr. Storey, 220, au xvie s. ds Hug.), lui-même issu du lat. Cette réfection sav. a été rendue nécessaire par l’homon. de certaines formes conjuguées de enfermer*. Voir J. Gilliéron ds Bibl. Éc. Hautes Ét., t. 230, pp. 65-68. »
    • Etymonline.com/word/Infirm
      infirm (adj.)
      late 14c., “weak, unsound” (of things), from Latin infirmus “weak, frail, feeble, not strong or firm” (figuratively “superstitious, pusillanimous, inconstant”), from in- “not, opposite of” (see in- (1)) + firmus “strong ; stable,” figuratively “constant, trusty” (see firm (adj.)). Of persons, “not strong, unhealthy,” first recorded c. 1600. As a noun from 1711.
  • Handicap
    • Cnrtl.fr/etymologie/Handicap
      • handicap, subst. masc.
        Étymol. et Hist. 1. 1827 « course dans laquelle on égalise les chances des concurrents en répartissant des désavantages proportionnés à la force des chevaux » (T. Bryon, Manuel de l’amateur des courses, Avertissement, p. 49 ds Mack. t. 1, p. 206), d’où 2. a) 1892 « moyen par lequel on désavantage des concurrents pour égaliser les chances de tous » handicap de poids (Baudry de Saunier, Cycl., p. 407) ; b) 1924 « désavantage, défaut ou point faible » (Du Bos, loc. cit.). Empr. à l’angl. handicap, attesté dep. 1754 comme terme désignant des courses de chevaux qui, à l’orig., étaient organisées sur le modèle d’un jeu dans lequel on proposait des sommes destinées à égaliser la valeur d’objets d’échange et où la mise était déposée dans une coiffure (angl. cap « casquette, bonnet, toque »), handicap étant prob. une contraction de hand in the cap « main dans le chapeau » (cf. NED, s.v.).
    • Etymonline.com/word/Handicap
      “Harper, Douglas. ‘Etymology of handicap.’ Online Etymology Dictionary, Etymonline.com/word/Handicap. Accessed 23 March, 2022.”
      • handicap (n.)
        1650s, from hand in cap, a game whereby two bettors would engage a neutral umpire to determine the odds in an unequal contest. The bettors would put their hands holding forfeit money into a hat or cap. The umpire would announce the odds and the bettors would withdraw their hands — hands full meaning that they accepted the odds and the bet was on, hands empty meaning they did not accept the bet and were willing to forfeit the money. If one forfeited, then the money went to the other. If both agreed either on forfeiting or going ahead with the wager, then the umpire kept the money as payment. The custom, though not the name, is attested from 14c. (“Piers Plowman”).
        • Reference to horse racing is 1754 (Handy-Cap Match), where the umpire decrees the superior horse should carry extra weight as a “handicap;” this led to sense of “encumbrance, disability” first recorded 1890. The main modern sense, “a mental or physical disability,” is the last to develop, early 20c.
      • handicap (v.)
        “equalize chances of competitors,” 1852, but implied in the horse-race sense from mid-18c., from handicap (n.). Meaning “put at a disadvantage” is from 1864. Earliest verbal sense, now obsolete, was “to gain as in a wagering game” (1640s). Related : Handicapped; handicapping.
      • handicapped (adj.)
        “disabled,” 1915, past-participle adjective from handicap (v.). Originally especially of children. Meaning “handicapped persons generally” is attested by 1958.
    • On voit donc que la dérive dégradante avilissante d’emploi du terme s’est produite également en langue anglaise, d’où l’élimination actuelle du terme handicap dans l’usage correct actuel, ainsi que dans des instruments officiels tels que Convention on the rights of persons with disabilities (dont la traduction a donné lieu à une dérive ré-introduite par la traduction officielle en langue française : Convention sur les droits des personnes handicapées, alors que le terme handicap ainsi plaqué en français provient de l’anglais, et le terme en version originale en anglais disability provient du français deshabilité).
The Non-Degrading, Non-Demeaning, Semantic Tenor of the Contents of the Words – i.e., Prior to the Pleasures of Condescension
The Non-Degrading, Non-Demeaning, Semantic Tenor of the Contents of the Words – i.e., Prior to the Pleasures of Condescension
The Non-Degrading, Non-Demeaning, Semantic Tenor of the Contents of the Words [i.e., Prior to the Pleasures of Condescension]La teneur sémantique non dégradante, non avilissante, du contenu des mots [c’est-à-dire, avant les plaisirs de la condescendance]
Impairment (word from the ) refers to a problem with a structure or organ of the body. Impairement (est un mot ) désigne un problème s’agissant d’une structure ou d’un organe du corps.
Disability (word from the ) is a functional limitation with regard to a particular activity.
Activity Limitation
Deshabilité (est un mot ) est une limitation fonctionnelle en ce qui concerne une activité particulière.
« Limitation d’activité »
Handicap ( word from ‘hand in cap’) refers to an environmental factor preventing the filling of a normal life role.
Participation Restriction
Handicap (est un mot ) désigne un facteur environnemental empêchant de remplir un rôle de vie normal.
« Restriction de participation »

HAUT NIVEAU
autisme de haut niveau / pianisme de haut niveau
  • On connaît les pianistes de haut niveau. De haut niveau de pianisme, donc.
    On aurait aussi les autistes de haut niveau. De haut niveau d’autisme, donc…
  • La Honivôterie. La flatterie perverse est sans limite, et ça marche. Au mieux, Le Corbeau et le Renard, ramage, plumage, fromage, phénix, ces boas : Les Autistes et les serpents. Jean de la Fontaine

IMPAIREMENT (fr) subst. masc. 
impairment (en)
※ rendu en français de terme anglais issu du français
The Non-Degrading, Non-Demeaning, Semantic Tenor of the Contents of the Words – i.e., Prior to the Pleasures of Condescension
The Non-Degrading, Non-Demeaning, Semantic Tenor of the Contents of the Words – i.e., Prior to the Pleasures of Condescension
The Non-Degrading, Non-Demeaning, Semantic Tenor of the Contents of the Words [i.e., Prior to the Pleasures of Condescension]La teneur sémantique non dégradante, non avilissante, du contenu des mots [c’est-à-dire, avant les plaisirs de la condescendance]
Impairment (word from the ) refers to a problem with a structure or organ of the body. Impairement (est un mot ) désigne un problème s’agissant d’une structure ou d’un organe du corps.
Disability (word from the ) is a functional limitation with regard to a particular activity.
Activity Limitation
Deshabilité (est un mot ) est une limitation fonctionnelle en ce qui concerne une activité particulière.
« Limitation d’activité »
Handicap ( word from ‘hand in cap’) refers to an environmental factor preventing the filling of a normal life role.
Participation Restriction
Handicap (est un mot ) désigne un facteur environnemental empêchant de remplir un rôle de vie normal.
« Restriction de participation »

JURIDIQUE
  • “Les idées, c’est mieux”, cela va de soi, et chacun ses idées justifiant les droits, mais surtout pas le raisonnement justifiant les droits : ce serait culturel. De quoi se faire haïr, encore plus ; « les » autistes y renoncent par conséquent, encore plus, pour des moulinets incantatoires… “comme tout le monde”.


SPECTRE (GAMME) (fr)
spectrum (‘entire range of something’ ; array) ; specter (en)
※ rendu en français de terme anglais issu du français
Spectrum disorder of autism (autism “spectrum disorder”)
or :
“autistic specter” (Commonwealth English : “autistic spectre”) ⁇
  • Deepl.com/translator#en/fr/spectrum
    Spectrum” :
    (n.) 1610s, “apparition, specter,” from Latin spectrum (plural spectra) “an appearance, image, apparition, specter,” from specere “to look at, view” (from PIE root *spek- “to observe”). Meaning “visible band showing the successive colors, formed from a beam of light passed through a prism” first recorded 1670s. Figurative sense of “entire range (of something)” is from 1936.
  • Deepl.com/translator#en/fr/specter
    Specter” :
    (n.) c. 1600, “frightening ghost,” from French spectre “an image, figure, ghost” (16c.), from Latin spectrum “appearance, vision, apparition” (see spectrum). Figurative sense “object of dread” is from 1774.

On ne distingue pas les deux en français, hormis par le contexte d’emploi du mot « spectre ».
Deux mots en anglais, “spectrum” et “specter”, un seul mot en français pour les deux notions : « spectre ».
En français à propos de « trouble de l’autisme » on devrait dire « gamme », terme-notion qui semble convenir.
Notamment pour éviter l’effet ridicule comique « spectre autistique » dont le seul sens syntaxique et sémantique possible est celui de « fantôme qui est un peu autiste ». On sera moins tenté de dire « gamme autistique » : le ridicule syntaxique-sémantique de cela semble sauter plus aux yeux.

  • Deepl.com/translator#en/fr/range
    Range” :
    • (n.) c. 1200, renge, "row or line of persons" (especially hunters or soldiers), from Old French reng, renge "a row, line, rank," from Frankish *hring or some other Germanic source, from Proto-Germanic *hringaz "circle, ring, something curved" (from nasalized form of PIE root *sker- (2) "to turn, bend"). In some cases the Middle English word is from Old French range "range, rank," a variant of reng.
      The general sense of "line, row" is attested from early 14c. ; the meaning "row of mountains" is by 1705. The meaning "scope, extent" is by late 15c. ; that of "area over which animals seek food" is from 1620s, from the verb. Specific U.S. sense of "series of townships six miles in width" is from 1785. Sense of "distance a gun can send a bullet" is recorded from 1590s ; meaning "place used for shooting practice" is from 1862. The cooking appliance has been so called since mid-15c., for reasons unknown. Originally it was a stove built into a fireplace with openings on top for multiple operations. Range-finder "instrument for measuring the distance of an object" is attested from 1872.
    • (v.) c. 1200, rengen, "to move over or through (a large area), roam with the purpose of searching or hunting," from Old French ranger, rangier, earlier rengier "to place in a row, arrange ; get into line," from reng "row, line," from Frankish *hring or some other Germanic source, from Proto-Germanic *hringaz "circle, ring, something curved" (from nasalized form of PIE root *sker- (2) "to turn, bend"). Compare arrange. Sense of "to arrange in rows, make a row or rows of" is recorded from c. 1300 ; intransitive sense of "exist in a row or rows" is from c. 1600. Related : Ranged ; ranging.
  • Deepl.com/translator#en/fr/array
    Array” :
    • (n.) mid-14c., "order or position of things, arrangement, sequence," from Anglo-French arrai, Old French aroi, arroi (12c.), from areer "to put in order" (see array (v.)). From late 14c. as "rank or line of soldiers ; troops drawn up in battle formation," also "equipment, furnishings, gear ; splendid furnishings, grandeur, magnificence." Meaning "an orderly assemblage" is from 1814.
    • (v.) mid-14c., "marshal (troops), arrange (an army for battle) ;" late 14c., "put (things) in order, arrange ; get (something) ready, prepare ; equip, fit out, put clothing on ; adorn, decorate," from Old French areyer, earlier areer "to put in order," from Vulgar Latin *ar-redare "put in order" (source also of Italian arredare), from Latin ad "to" (see ad-) + *redum, from Frankish *ræd- "ready" or some cognate Germanic source, from Proto-Germanic *raidjan "to place in order" (source also of Gothic garadis, Old English geræde "ready ;" see ready (adj.)). Related : Arrayed ; arraying.
  • « SPECTER trouble » (aka « SPECTRE trouble », Commonwealth English)
    • Ci-joint, … Ôtisme.
Ôtisme.
Ôtisme.
“SPECTER Disorder”
aka “SPECTRE Disorder”


THEORY / HYPOTHESIS (en)
  • See :    THEORY ⋰ HYPOTHESIS ※ The Late Show with Stephen Colbert, Neil deGrasse Tyson ※ CBS, Sept. 2018   [uzq]
    • — “My theory is that…
      — It’s a hypothesis. Einstein had a theory. Darwin had a theory. Stephen has a hypothesis.
      — Why do I not get to have a theory ? If they had theories, why can’t I have one ?
      — Well, a theory has been established by experiment.”
      The Late Show with Stephen Colbert, Neil deGrasse Tyson · CBS, 2018.
    • In science, the term “theory” does not refer to, “an educated guess” (that’s a hypothesis) nor does it indicate uncertainty. Rather, a theory is an explanatory framework that has been rigorously tested and shown to have a high predictive power. In other words, theories explain facts and predict the outcomes of future experiments.



Entrée « Handicap », sources et connexités

Voir plus complet,      IMPAIREMENTImpairment,    DESHABILIDisability,    HANDICAP from ‘hand in cap’   —     MOTS avant les plaisirs de la condescendance. OMS Impairement (mot français, adopté en anglais : ‘Impairment’), Deshabilité (mot français, adopté en anglais : ‘Disability’), Handicap (mot anglais, emprunté en français)  —     WORDS Prior To The Pleasures Of Condescension. WHO Impairment (from the French ‘Impairement’), Disability (from the French ‘Deshabilité’), Handicap (in French: borrowed from English)   — Entirely Bilingual Article (h).

The Non-Degrading, Non-Demeaning, Semantic Tenor of the Contents of the Words – i.e., Prior to the Pleasures of Condescension
The Non-Degrading, Non-Demeaning, Semantic Tenor of the Contents of the Words – i.e., Prior to the Pleasures of Condescension
The Non-Degrading, Non-Demeaning, Semantic Tenor of the Contents of the Words [i.e., Prior to the Pleasures of Condescension]La teneur sémantique non dégradante, non avilissante, du contenu des mots [c’est-à-dire, avant les plaisirs de la condescendance]
Impairment (word from the ) refers to a problem with a structure or organ of the body. Impairement (est un mot ) désigne un problème s’agissant d’une structure ou d’un organe du corps.
Disability (word from the ) is a functional limitation with regard to a particular activity.
Activity Limitation
Deshabilité (est un mot ) est une limitation fonctionnelle en ce qui concerne une activité particulière.
« Limitation d’activité »
Handicap ( word from ‘hand in cap’) refers to an environmental factor preventing the filling of a normal life role.
Participation Restriction
Handicap (est un mot ) désigne un facteur environnemental empêchant de remplir un rôle de vie normal.
« Restriction de participation »
What is above all needed is to let the meaning choose the word* and not the other way around. The worst thing you can do with words is to surrender to them.” George Orwell   * – for the word’s content 

Commentaires

Logo de drastéon kaì mellētéon oudèn éti
Terminolo­gie · Lexicogra­phie · dont traduc­tions de l’anglais
lundi 18 octobre 2021 à 13h04 - par  drastéon kaì mellētéon oudèn éti

Mise à jour substantielles :

  • 2022-03-23 · Révision et augmentation de l’entrée « Handicap » ;
  • 2021-12-31 · Additions en plusieurs occurrences de [tableau] :
The Non-Degrading, Non-Demeaning, Semantic Tenor of the Contents of the Words – I.e., Prior to the Pleasures of Condescension
The Non-Degrading, Non-Demeaning, Semantic Tenor of the Contents of the Words – I.e., Prior to the Pleasures of Condescension
The Non-Degrading, Non-Demeaning, Semantic Tenor of the Contents of the Words [i.e., Prior to the Pleasures of Condescension]La teneur sémantique non dégradante, non avilissante, du contenu des mots [c’est-à-dire, avant les plaisirs de la condescendance]
Impairment (word from the ) refers to a problem with a structure or organ of the body. Impairement (est un mot ) désigne un problème s’agissant d’une structure ou d’un organe du corps.
Disability (word from the ) is a functional limitation with regard to a particular activity.
Activity Limitation
Deshabilité (est un mot ) est une limitation fonctionnelle en ce qui concerne une activité particulière.
« Limitation d’activité »
Handicap ( word from ‘hand in cap’) refers to an environmental factor preventing the filling of a normal life role.
Participation Restriction
Handicap (est un mot ) désigne un facteur environnemental empêchant de remplir un rôle de vie normal.
« Restriction de participation »
  • 2021-12-22 · AUTISTE (ET ?? AUTISTIQUE ⊳ AUTISTEUX ⊳ AUTISTESQUE) (fr) || Autist (and ?? Autistic ⊳ Autistous ⊳ Autistesque) (‘Autistic Person / Personic Autist’) (en) ;
  • 2021-12-14 · Spectre ;
  • 2021-12-01 · Yak.

Publications

Derniers artic­les publiés

Navigation

Articles de la rubrique